Des élèves de 4ème au coeur de la Révolution française

Nouveau

J’ai utilisé le nouveau franc germinal

Ce matin, en allant au marché, je suis arrivée devant un magnifique étalage de légumes bien frais. J’avais un petit sac avec mon argent. Je demandais alors à la marchande: « Excusez-moi, pouvez-vous me mettre 1 kilos de pommes de terres et un kilos de carottes ? » Je me suis très bien habituées au nouvel unités de mesures et au nouvel unités de poids. Mais lorsque la marchande, ma dit que tout ceci coûtait 21 francs, je me suis retrouvée bête. Je ne savais pas du tout ce que cette somme représentée. Ensuite, j’ai sortit quelques pièces de mon sac, et une charmant dame m’a aidée pour savoir qu’elle somme je devais donner. Une pièce de 1 franc et 1 pièce de 20 francs. J’ai remercié la femme comme il de devait et je suis rentrée chez moi avec mon panier. Ce fût un évènement étrange, changer de monnaie comme ça, du jour au lendemain, je peut garantir à quiconque que ce n’est pas simple.  <<1 franc<<20 francs

J’ai utilisé le nouveau système metrique !

Nous sommes en 1789 et aujourd’hui un grand changement a bouleversé le cours de ma journée, je viens d’apprendre que les anciennes mesures que nous utilisions (en pouces) viennent de disparaître, ce qui n’est pas du gout de tout le monde (et encore moins du miens!). Il va falloir que je m’habitue à ces nouvelles mesures ce qui va être difficile, d’ailleurs je me demande comment je vais bien pouvoir me débrouiller lorsque je vais aller au marché. Encore un changement qui m’insupporte, mais je vais essayer de rester positive en me disant que cela va peut être me rendre la vie plus facile (quand j’aurais pris l’habitude)! Mais cette après midi en allant faire des petites courses je me suis aperçu que je n’étais pas le seul à avoir du mal avec celles-ci, même les commerçants utilisent encore les anciennes mesures (pour le moment). Je pense que d’ici une ou deux semaines plus personne n’aura de problème avec ce nouveau système. Je pense que je m’inquiète trop à ce sujet alors qu’il y’a des choses plus importante à régler en ce moment ; Sur ce bonne journée.

Pierre-Henri de la Mercerie .

J’ai rencontré le peintre David .

Jacques Louis David

Le peintre Jacques Louis David et né le 30 aoûte 1748 à Paris . Il vient d’une famille de bourgeois . Son père décède en 1757 , il va donc habité chez son oncle , Jacques Buron. C’est un peintre très connu et célèbre dans ses  années la . Il peint toutes sortes de tableaux , des portraits ( portrait d’Adélaide Pastoret, du général Bonaparte qui est un tableau inachevé.. ) , des événements très importants ( Serment du jeu de paume en 1791.. ) . Il a peint aussi le sacre de Napoléons Bonaparte en 1808 ou il a rajouté sa famille et la mère de Napoléon alors qu’ils n’étaient pas la. Il m’a dis qu’il souhaitait la prochaine fois me recevoir chez lui au lieu de nous croiser dans la rue  ,  pour discuter ,  et pour faire meilleure connaissance .

J’ai assisté au sacre de Napoléon Bonaparte.

Aujourd’hui, nous somme le 2 dècembre 1804, Napoléon Bonaparte est sacré empereur de France dans la cathédrale Notre-Dame de Paris.Il y a quelques membres du clergé et de sa famille mais il manquer sa mère alors Jacques-Louis David qui était présent au sacre de Napoléon Bonaparte alors il fit un tableaux ou il y avait la présence de sa mère qui normalement n’était pas la, mais sur le tableux le peintre Jacques-Louis David a représenter la mère de Napoléon Bonaparte pour montrer que tout aller bien dans sa famille. Joséphine fut sacré impératrice par son mari Napoléon Bonaparte. Quand le pape pris la couronne en laurier qui était poser sur l’autel, Napoléon 1er lui arracha des mains et la posa sur sa tête.

Je pense qu’il a voulu se sacré lui même pour lui faire voir qu’il pouvait remettre du calme et la lois en France.

La création des départements

La création des départements à  tout d’abord été un grand changement pour moi , mais je trouve se système mieux car chacun à son départements et grace a se système on peut se rendre a moins d’une journée a cheval au chef-lieu . Sa donne une nouvelle France mieux organisée , ses comme une révolution pour moi . Depuis que cette loi à été mis en place j’ai l’impression d’une nouvelle France .

J’ai assisté a la mort du Roi Louis XVI

Aujourd’hui, le 21 Janvier 1793, est un jour terrible.

Notre bon vieux Roi Louis XVI est mort,dans des conditions atroces,il s’est fait décapité.

Il se debattait et faisait peine a voir, lorsque que le terrible moment est arrivé, tout le monde pleurait,suppliant les executants de le laisser vivre.

A 10h23,le General donne ordre de descendre le couperet puis l’asssistant s’empare de la tete ensanglantée et la montre au peuple.

Ce fut un moment terrible, je n’etais pas particulierement partisane de ses methodes mais je trouve que le tuer n’est pas la  meilleure  des solutions…

J’ai assisté au sacre de Napoléon Bonaparte

Aujourd’hui, le 2 décembre 1804, je me rend à Notre-Dame de Paris pour assister la cérémonie du sacre de Napoléon. Le Pape Pie VII est ici présent avec quelques membres du clergé, en train d’assisté au sacre. Ils sont placés derrière Napoléon  et sa femme. Quand la cérémonie commença, Joséphine fut sacrée impératrice avant et par Napoléon. Pendant qu’il lui pose la couronne, le Pape tend la main en signe de bénédiction.  Lors de son arrivée dans l’église, elle manqua a plusieurs reprise d’équilibre à cause de sa robe. Elle fut couronner non pas par le Pape Pie VII mais par son mari Napoléon placé devant le pape.  Quelques membres de la famille sont présent et assiste au sacre. Mais la mère de Napoléon n’assiste pas au sacre de son fils. Jacques-Louis David lui est présent pour ensuite faire un tableau pour le roi. Après que Joséphine fut sacrée impératrice Française, c’est au tour de Napoléon de devenir Empereur.  Quant Napoléon,  lui c’est sacre lui même. Quand le pape Pie VII pris la couronne posé sur l’autel, Napoléon l’arracha des mains et la posa sur sa tête. Le pape fut fort étonné de se comportement ainsi que tout les personnes ici présent! Normalement le pape devrais s’en occuper et non lui même, je trouve sa un peu prétencieux de se sacré sois même!

Sacre de Napoléon & Joséphine à Notre-Dame par le Pape Pie VII

Jacques Louis David

Ce cher David m’a reçue dans sa noble demeure. Il m’a raconté qu’il était né en août 1748 à Paris.

Nous avons parlé de qelques unes de ses oeuvres. Je les nomme:

1799: Les Sabines

1800: Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard.

1800: Portait de Madame Récamier.

1808: Le sacre de Napoléon.

1814: Léonidas aux Thermopyles.

Si ses anciens élèves Antoine-Jean Gros, François Gérard et Girodet, se rallient à la monarchie, David, pressentant des représailles dues à son passé révolutionnaire et son soutien à Napoléon, décide, après Waterloo, de mettre en sûreté ses tableaux des Sabines, du Sacre, de la Distribution des Aigles et Léonidas, et de se réfugier en Suisse ; il revient en France en août 1815. Malgré la proposition de Decazes de le soustraire à la loi du 12 janvier 1816 qui exclut de l’amnistie et qui proscrit du royaume les régicides ayant signé l’Acte additionnel[128], le peintre choisit de s’y soumettre, et après avoir confié la gestion de son atelier à Antoine Gros, il quitte définitivement la France. Deux mois après, son nom est rayé du registre de l’Académie des beaux-arts.

Il m’a aussi donné son autoportrait:

Autoportrait (1794) — Musée du Louvre, Paris, France.

J’ai vécu la Grande Peur- Alizée Lambert-DuPlessis

Ces temps-ci, les paysans habitant sur mes terres sont nerveux, des rumeurs courent, les nobles auraient payé des brigands pour affamé les paysans et qu’ainsi, la révolution cesse. Mais moi, j’habite à la campagne, dans une région où les informations venant de Paris prennent du temps à arriver, de plus, mes paysans sont calmes, ils ne participent pas à la révolution, certains, persiflent légèrement contre le roi au café du coin, disant qu’ils aimeraient mieux avoir plus de libertés et payer moins d’impôts, mais jamais, il ne leur serai venu à l’idée de quitter leurs champs alors qu’en ce moment, il y a beaucoup de travail.  Pourquoi feraient-ils la révolution alors que , moi, seigneur ( enfin la fille) leur apporte beaucoup de choses, et qu’ils n’ont pas à se plaindre de leurs conditions dans ma propriété.  J’ai donc fait passé un message pour leur dire que ces rumeurs ne me concernaient pas, j’espère qu’ils ne s’agiteront tout de même pas trop.

J’ai accompagné Bonaparte ainsi que mon mari à la campagne d’Egypte.

Le grand jour est enfin arrivé, ce jour du 19 mai 1798 nous avons rendez-vous dans un de ces ports de Méditerranée pour embarquer avec ces 40 000 hommes de troupe de terre ainsi que 10 000 marins dans un de ces 400 navires rassemblés pour ce départ ,un armement immense se prépare à Toulon. C’est le Directoire qui décide de l’expédition d’Égypte. Le directoire fait appel au général Bonaparte, triomphant de succès, notamment grâce à la campagne d’Italie et je vous en passe les détails. Une fois arrivé en Egypte, les batailles se succédèrent pendant près de 3 ans. Les Troupes Françaises s’emparent de Malte, le 10-11 juin 1798.Après une courte complication, la ville est prise le lendemain. Nous laissons alors 3 000 hommes à Alexandrie et longeons la côte égyptienne vers l’Est jusqu’au delta du Nil que nous remontons vers Le Caire.

Le premier véritable combat de la campagne d’Égypte a lieu à Chebreïs le 13 juillet 1798 où les cavaliers Mamelouks (Soldats Egyptiens) sont vaincus, grâce à l’artillerie de l’armée d’Orient.

Le 21 juillet 1798, à la bataille des Pyramides de Gizeh, Bonaparte bat à nouveau l’armée des Mamelouks.

Le 24 juillet 1798, nous sommes aceuillis triomphalement au Caire

 Pendant qu’il décide de faire de l’Égypte un véritable État capable de vivre en autarcie, Bonaparte envoie le général Desaix poursuivre Mourad Bey jusqu’en Haute-Égypte, complétant ainsi la soumission du pays. Poussés par les Britanniques et les Turcs, les mamelouks survivants travaillent la population du Caire, qui se révolte le 21 octobre 1798 contre les Français. Cette révolte est impitoyablement réprimée par les troupes. Le calme revient et Bonaparte rétablit la situation en décrétant finalement une amnistie générale, non sans avoir fait couper bon nombre de têtes exhibées à la foule terrorisée.

En février 1799,nous nous rendons ensuite en Syrie pour affronter les troupes ottomanes que le sultan a envoyées pour attaquer les Français en Égypte. 

 

Suite à cette défaite, les Turcs, le 9 septembre 1798, déclarent la guerre à la France. Il faut rappeler qu’à cette époque l’Égypte fait partie de l’empire ottoman, comme la majorité du Proche-Orient.

Suite à cette défaite, les Turcs, le 9 septembre 1798, déclarent la guerre à la France. Il faut rappeler qu’à cette époque l’Égypte fait partie de l’empire ottoman, comme la majorité du Proche-Orient.

Pendant qu’il décide de faire de l’Égypte un véritable État capable de vivre en autarcie, Bonaparte envoie le général Desaix poursuivre Mourad Bey jusqu’en Haute-Égypte, complétant ainsi la soumission du pays. Poussés par les Britanniques et les Turcs, les mamelouks survivants travaillent la population du Caire, qui se révolte le 21 octobre 1798 contre les Français. Cette révolte est impitoyablement réprimée par les troupes. Le calme revient et Bonaparte rétablit la situation en décrétant finalement une amnistie générale, non sans avoir fait couper bon nombre de têtes exhibées à la foule terrorisée.

En février 1799,nous nous rendons ensuite en Syrie pour affronter les troupes ottomanes que le sultan a envoyées pour attaquer les Français en Égypte. 

 

Le 10 février 1799, nous quittons le Caire avec son armée et bat les Turcs aux combats d’El-Arich et de Gaza.
Le 7 mars 1799, la ville de Jaffa est prise et pillée par notre flotte. Napoléon ordonne l’exécution de quelque 2 500 prisonniers turcs qui sont fusillés ou égorgés faute de munitions. Par ce massacre, il espère impressionner ses adversaires. C’est à ce moment-là que la peste apparaît dans les rangs français. Napoléon est favorable à l’euthanasie des soldats agonisants à l’aide de fortes doses d’opium (utilisé pour calmer la douleur), mais son médecin, le baron Desgenettes, (René-Nicolas Dufriche Desgenettes) s’y oppose énergiquement.

Le 19 mars 1799, Bonaparte met le siège devant Saint-Jean d’Acre.

Le 13 avril 1799, les cavaliers de Junot mettent en déroute les cavaliers ottomans à la bataille de Nazareth et le 16 avril 1799, Bonaparte et Kléber écrasent l’armée turque de secours envoyée par le sultan pour libérer le siège de Saint-Jean d’Acre à la

bataille du Mont-Thabor. Bien que victorieuse à cette bataille, le 16 avril 1799, l’expédition en Syrie sera décimée par la peste puis arrêtée à Acre.
De retour à Acre, Bonaparte essaiera en vain, du 24 avril au 10 mai 1799, de prendre la ville.

Le 17 mai 1799, Bonaparte prend la décision d’abandonner le siège et nous retournons alors en Égypte.

Le 14 juin 1799, Nous arrivons au Caire et, dans un retournement de situation, notre flotte bat les Turcs le 25 juillet 1799 à la bataille terrestre d’Aboukir.

Apres tous ces événement nous rentrons en France avec une armée peu importante et malade, mais nous revenons aussi avec des terres d’Egypte conquisent par ces hommes qui se sont sacrifiés pour la France.

Gabrielle De Lacour.

Le 19 juin 1798, après avoir laissé une caserne de 3 000 hommes sur l’île de Malte , nous mettons le cap sur Alexandrie que nous atteignons 1er juillet 1798.

  

Les 1er et 2 août 1798., notre flotte est presque entièrement détruite à Aboukir par les navires de Nelson. Désormais, les Britanniques sont maîtres de la Méditerranée et Bonaparte est prisonnier de sa conquête.