Des élèves de 4ème au coeur de la Révolution française

Maître Peigné a vécu la révolution …

Maître Peigné, imprimeur à Paris en 1789

Jeudi 10 avril 1789, faubourg Saint-Antoine (Paris)

Bonjour,

Je me présente à vous. Je suis Maître Peigné, imprimeur de profession. Hier, j’ai eu la peur de ma vie ! J’étais dans mon atelier à préparer la réimpression du livre Qu’est-ce que le tiers état ?, de l’abbé Sieyès – un vrai succès ces temps-ci- , quand il m’est arrivé la chose la plus extraordinaire qu’il soit.

– Maître Peigné, levez donc un peu la tête de vos caractères de plomb,” que j’entends.

Ce n’était point la voix de mon arpète Henri. Lui, ce grand fainéant, il a plutôt le timbre des grelots de Notre-Dame secoués par un moine manchot ! Et puis, quel culot il aurait eu de s’adresser à son patron de la sorte ! C’est quand j’ai réalisé que la voix qui m’appelait venait de derrière moi que j’ai commencé à sentir que quelque chose clochait. Parce qu’il faut vous dire que dans mon dos, à part un mur, il n’y avait rien …

Un mirage ou un miracle ?!? Cette voix que je ne vois pas me dit que j’ai une mission à remplir !

Alors là, j’entends tout de suite les mauvaises langues: « Mouais. Pèr’ Peigné l’avait sûrement abusé d’la chopine ! ». Je dois vous dire qu’il était à peine 10 h du matin et que ce n’est point le clairet des vignes de Montmartre qui m’était alors monté à la caboche. Et je crois bien que j’aurais autant aimé être un lendemain de carnaval pour pas avoir à vous raconter cette histoire qu’est tout bonnement incroyable.

Bon sang de bon dieu ! Moi qu’avais bien lu mes philosophes des Lumières, j’en croyais pas mes oreilles ! Je dois dire que ces temps-ci, je commençais sacrément à douter de la Sainte Religion.  C’est vrai quoi : qu’il y ait un dieu et qu’il ait créé le monde, pourquoi pas ? Mais comme il n’y a qu’un monde, comment expliquer qu’ailleurs, ils n’aient pas le même dieu que nous et que, comme chez les Maharadja du Bengale, ils en ont plusieurs ?

Et puis toutes ces bondieuseries, ça me prend du temps et j’en perds mes deniers. Mon arpète Henri lui ne rate jamais une fête religieuse. C’est pas qu’il est plus croyant qu’un autre, mais dès qu’il peut profiter d’un jour férié celui-là … Et puis les lendemains de fête, c’est guère mieux : il est rarement en état de faire du bon travail. Enfin, encore faudrait-il qu’un jour dans sa vie il ait déjà fait un bon travail !

Mais, à ce moment-là, je dois vous dire que je n’étais pas en train de cogiter contre Henri et que j’en avais plutôt oublié tout mon Voltaire et tout mon Rousseau.

… Voilà la voix qui reprend de plus belle :  » Maître Peigné, les générations futures vous confient une mission. Vous allez être le témoin d’événements qui vont révolutionner la France et le monde. Nous vous faisons parvenir un ordinateur – en bref, une mini-imprimerie très puissante -. Vous y noterez des témoignages des gens de votre époque sur les événements qui vont se dérouler en France et en Europe entre cette année 1789 et 1815″

Pourquoi j’ai accepté ? Je n’en ai pas la moindre idée. Peut-être parce que je ne suis pas si idiot que ça. Je sais lire, écrire et compter … c’est quand même plus pratique quand on est imprimeur !

Et puis il faut bien reconnaître que je sens que le vent tourne ces temps-ci. On n’entend plus parler que des états généraux que la Roi a convoqué pour le printemps. Pour une fois que le gros Louis a pris une décision sans se laisser influencer par sa bonne femme. Je ne m’enflamme pas car j’ai bien peur que ces Messieurs n’acceptent pas le changement. Moi je ne serais pas contre un peu plus d’égalité dans ce bas-monde. Que les curés et les beaux messieurs dépensent davantage leurs richesse pour le peuple que pour leurs toilettes et leurs attirails !

Alors qi mon avis peut intéresser quelqu’un, pourquoi pas !

Publicités

6 Réponses

  1. Emma desaint-denis

    .

    janvier 3, 2011 à 8:22

  2. Pautret

    pouvez vous m’accepter dans votre blog?

    janvier 3, 2011 à 8:23

  3. Alizée Lambert-DuPlessis

    Je pense que Maître Peigné est Républicain, il a lu les Philosophes des Lumières, enfin…la France, une République ?!

    janvier 13, 2011 à 1:56

  4. Eugéne de Richelieux

    Je suis d’accord avec Alizée Lambert. Je pense que Maître Peigné est un « Républicain », car il n’apprécie guère le BON roi de France, et de plus il est pour plus d’égalité dans ce monde, et aussi que les Curés et les Nobles dépensent différemment leurs fortunes

    janvier 13, 2011 à 6:45

  5. Je pense aussi que Maître Peigné est Républicain, il n’aime pas beaucoup notre roi ni notre reine. Insulter notre bon roi de gros, quelle honte, il mériterait d’être pendu !

    janvier 23, 2011 à 4:37

  6. amelineguillon

    Je pense que Maître Peigne est un républicain car il est pour l’égalité et qu’il lit les Philosophes des lumières.

    février 2, 2011 à 9:40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s