Des élèves de 4ème au coeur de la Révolution française

Archives d’Auteur

J’ai assisté à la prise de la Bastille

J’étais venue rendre visite amicale à Marie Demond, qui loge un appartement luxueux face à la Bastille. J’étais plus ou moins au courant des faits récents, car mon mari rentrait peu à notre maison, cause d’affaires a régler. Mais Marie m’a tout expliqué, et je ne comprend toujours pas le renvoi de Necker ! Si il y en avait un crédible, c’était bien lui, les dettes, c’est ce qu’il faisait le plus de mécontentement, il avait raison ! Le peuple va se rebeller, c’est sur. Pendant le thé, nous entendîmes plusieurs cris, des injures fusaient, et nous accourûmes au balcon pour nous informer de la situation. Le peuple était là, sous la Bastille, en ayant l’air d’attendre quelque chose. Mon amie et moi attirons l’œil d’un ouvrier, et lui demandons des informations, ainsi, il nous répondit que des représentants leurs, étaient partis négocier, et étaient bien en colère contre ce lâche de Roi mais cela il y a déjà plus de trois heures, et le peuple perdait espoir. Je me doutait bien que le peuple allait se battre jusqu’à un changement favorable à leurs demandes. Quelques instants plus tard, les canons posés entre chaque créneaux se retirèrent, Le Roi avait ordonné de charger les canons ! Misère, le peuple s’arma, et commença à attaquer la Bastille. Tout était que malentendu, puisque, nous le sûrent plus tard, le Roi retirait les canons ! Mais tout était trop tard, et la Bastille était déjà occupée par le peuple. Le peuple vaincu, et tous dansèrent autour de la tête de Launay, tenue au bout d’une pique, c’était le gouverneur qui avait ordonné de tirer sur la foule. Je pense que cela est allé trop loin,  je suis pour une république  mais pas pour des situations telles quelles,  si le Roi avait été plus courageux, nous n’en serions pas là.

Anne Devos .

Publicités