Des élèves de 4ème au coeur de la Révolution française

Archives d’Auteur

« J’ai assisté aux débats des états généraux en mai et juin 1789

Premier rassemblement des Etat Généraux , le 5 mai 1789.

J’ai assisté à de nombreux rassemblant : j’explique.

J’y étais,  au près de mes amis et confrères, j’étais avec tous les autres nobles. Je suis très fière d’y participer (pour une fois que je me rends utile, et que je ne m’amuse pas …)  Et face de nous, siégeait le clergé, mais que des gens du bas clergé, des petits curés etc.  Pour moi, je crois que se ne sont pas des personnes de confiance, car ils côtoient des paysans, des pauvres, ils compatissent avec eux, ils comprennent et voient leurs rythmes de travail, et leurs rythmes de vie, mais foutaise! Un jour , et j’en suis persuadé ils se révolteront, et les BONS courtisans comme moi, n’aurons plus de privilèges. De l’autre côté, en retrait il y avait les représentants du Tiers-Etats, cela me fait bien rire, comme s’ils s’intéressaient à l’évolution Politique de notre pays! Necker prit la parole,  comme chaque fois pour faire régner le silence, et ainsi que les conseils débutèrent comme cela … Une question revenait lors des conseils : celle de la modalités du vote par tête ? ou par ordre ? Les avis étaient bien partagés …

Le roi avait accepté que le peuple écrive des cahiers de doléances (mais que en aucun il s’engageait à aboutir à leurs envies) Je ne comprends vraiment pas pourquoi Louis fait cela. On parlait aussi, entre nobles, d’une constitution, mais rien de très concret.. Le 20 juin 1789, les députés du Tiers-Etat ce sont réunis, et ils ont préter serment de ne pas se séparer avant la rédaction d’un Constitution. Sous la pression des débutés, le Roi finit par céder, et finit donc par remplacer les Etats Généraux par une Assemblé Constituante. Désormais, c’est cette nouvelle  Assemblé qui décida des Lois …Le 27 juin 1789 une constitution fut écrite, j’étais alors, le plus heureux des hommes, mais cela ne dura pas longtemps … Le 26 août 1789 ils créerent  «La déclaration des droits de l’homme» pour mon plus grand regret, car désormais je n’ai plus de privilèges (4 août), rien, à cause d’incapables. Je suis dépité, outré d’une tel répression. Je ne sais que faire, dépourvu face à une tel situation…

 JPEG - 32.8 ko

Serment du jeu de Paume, David •

EUGENE DE RICHELIEUX

Publicités