Des élèves de 4ème au coeur de la Révolution française

Archives d’Auteur

Mon mari est mort à la bataille de Waterloo

Nous sommes le 20 Août 1815 et  j’ai reçu la visite d’un gendarme. Il m’annonçait la mort de mon mari ce 18 juin  lors de la bataille de Waterloo. En partant à la guerre, je savais qu’il y avait des chances qu’il y reste, mais il y eu toujours un espoir qui persistait en moi… Quelle tristesse! Je me fais âgée et mon enfant est parti dans une école Napoléonienne, nous avons besoin d’argent pour payer ses études et pour payer nos journaliers. Comment vais-je faire? Je vais devoir vendre mes terres! Quelle catastrophe! Mon pauvre mari, on l »a obligé à partir à la guerre! Le gouvernement français devrait avoir HONTE, de forcer les gens à y allez ! Arthur a même reçu des coups au ventre et à la tête, pour qu’on le force à partir à Waterloo! De plus, la France a perdu, encore si on aurait gagné, mon mari serait mort pour la France, pour sa patrie; enfin ce qu’il en reste! Mais quel gâchis! L’Empire Français est dirigé par un tyran! Napoléon aurait du les protéger, on l’a Sacré Empereur, ce n’est pas pour rien! Et Dieu, Dieu! Pourquoi ne la t-il pas protégé? Arthur croyait en lui, il le priait tous les matins! Comment vais-je faire pour m’occuper des chevaux, de mes terres? La vieillesse s’empare de mon corps, petit à petit. La mort n’est pas loin et je pourrais retrouver mon cher et tendre.

(le matin de la bataille de Waterloo)