Des élèves de 4ème au coeur de la Révolution française

Archives d’Auteur

J’ai assisté à la fête de la Fédération

Fête de la fédération

Il y a quelques jours, j’ai reçu une lettre de mon cousin Armand qui habite à Paris.  Voici ce qu’elle disait :

 » Ma très chère cousine,

A ta demande, je vais te raconter ce qui c’est passé lors de la fête de la Fédération.

Tout le monde était réunis, même quelques paysans de province lointaines s’étaient déplacés pour l’occasion. Tout le monde semblait joyeux, tous semblaient amis. Les révolutionnaires trinquaient avec les gardes de la bastille. Lafayette eut le droit à beaucoup d’applaudissement après son serment. Mais lorsque ce fut le tour du roi de prêter serment, tous les citoyens ont applaudis, tous, même si quelques uns furent choqués d’entendre le roi dire « moi, roi des français ». En temps normal il aurait dit « moi, roi de France ». Ma conclusion est telle que je me suis dit que le roi avait peut-être enfin accepté d’être le roi d’un peuple composé de plein de sujets et non être roi d’un royaume. Après, on pu assister à une courte messe. Puis certains firent encore la fête mais la plupart sont repartis pour ne pas arriver trop tard chez eux.

Je regrette que tu n’est pas eu le droit d’y assister.

Je t’embrasse fort.

Armand. »

Quand j’eu fini de la lire, je senti la sensation que tout aller s’arranger et en même temps, je m’attendais au pire. J’avais peur que l’Autrichienne ne convint le roi d’annuler tous ces changements.

Publicités