Des élèves de 4ème au coeur de la Révolution française

les Modérés

Marie-Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, marquis de La Fayette (6 septembre 1757 – 20 mai 1834), est un général envoyé par Louis XVI pour aider les Insurgés américains lors de la guerre d'indépendance américaine. Influencé par les Philosophes et l'expérience américaine, il communique son enthousiasme pour la liberté à son retour en France, tout en continuant à servir le Roi. Il est le principal homme politique français entre 1790 et 1792, véritable homme de confiance du Roi pour mener à bien les réformes.

« J’aime notre bon roi Louis (j’aime un peu moins la reine, trop dépensière et trop frivole). Mais il y a trop de problèmes dans notre royaume et je crois que la royauté doit réaliser des changements et des réformes. Peut-être faudrait-il des textes, comme une constitution, qui disent ce que chacun a le droit de faire, comme en Angleterre où le Parlement a aussi des pouvoirs. Ce monsieur Voltaire a raison d’admirer ce pays étranger. Mais je ne veux pas d’une République, comme les Américains, car la France sans le roi ne serait plus la France. Ce qu’il faut améliorer au plus vite, ce sont les injustices entre les sujets du roi : je suis d’accord pour qu’il y ait une noblesse mais ses privilèges sont vraiment trop importants. Pourquoi un bon curé ne peut-il pas devenir évêque ? Ce n’est pas normal. Les impôts qui pèsent sur le Tiers-Etat sont justes mais ils sont trop lourds et en ce moment, il y a vraiment trop de misère dans le royaume. J’ai confiance en Dieu et dans notre roi pour que la monarchie soit aimée comme elle le mérite.J’aime notre bon roi Louis (j’aime un peu moins la reine, trop dépensière et trop frivole). Mais il y a trop de problèmes dans notre royaume et je crois que la royauté doit réaliser des changements et des réformes. Peut-être faudrait-il des textes, comme une constitution, qui disent ce que chacun a le droit de faire, comme en Angleterre où le Parlement a aussi des pouvoirs. Ce monsieur Voltaire a raison d’admirer ce pays étranger. Mais je ne veux pas d’une République, comme les Américains, car la France sans le roi ne serait plus la France. Ce qu’il faut améliorer au plus vite, ce sont les injustices entre les sujets du roi : je suis d’accord pour qu’il y ait une noblesse mais ses privilèges sont vraiment trop importants. Pourquoi un bon curé ne peut-il pas devenir évêque ? Ce n’est pas normal. Les impôts qui pèsent sur le Tiers-Etat sont justes mais ils sont trop lourds et en ce moment, il y a vraiment trop de misère dans le royaume. J’ai confiance en Dieu et dans notre roi pour que la monarchie soit aimée comme elle le mérite. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s